L’obésité, un facteur de risque majeur chez les patients atteints du Coronavirus, par le Pr Jean-Marc Chevallier

Actuellement nous sommes plus de 3 milliards confinés dans le monde à cause de la plus importante crise sanitaire depuis la grippe espagnole.

Les patients atteints par le coronavirus peuvent être très différemment malades : certains sont porteurs sains, d’autres ont des signes modérés (fièvre et toux) mais un nombre assez considérable d’entre eux souffrent plus sévèrement de difficultés pour respirer qui peuvent au pire imposer un séjour en réanimation et, pour ceux qui n’arrivent plus à respirer normalement, une assistance ventilatoire après intubation. Cette assistance respiratoire doit se faire dans les services de réanimation et peut durer deux à trois semaines. Elle s’accompagne malheureusement d’un risque de décès proche de 50%.

Le facteur de risque majeur retrouvé chez les patients admis en réanimation pour infection au coronavirus est l’obésité.

Dans un article récent publié dans le Figaro (samedi 4 avril), le Pr Yazdan YAZDANPANAH, Chef du Service des Maladies Infectieuses à l’Hôpital Bichat à Paris, a fait ce constat : « plus de 80% des moins de 50 ans qui se trouvent en réanimation chez nous à cause du Covid-19 sont obèses ; c’est le facteur le plus présent pour les personnes qui développent une forme sévère de la maladie et qui n’ont pas d’autres antécédents. »

En Angleterre ,72% des personnes placées en soins intensifs étaient en surpoids (avec un IMC supérieur à 25).

On savait déjà que l’obésité était un facteur de fragilité respiratoire, ne serait-ce que par les perturbations que le surpoids entraine sur la mécanique ventilatoire.

Les USA ont été atteints avec retard par le Covid-19 mais l’épidémie explose dans certaines villes comme New York avec un taux de décès déjà exceptionnel. Lorsqu’on sait que plus de 40% des américains adultes sont obèses, on peut comprendre la gravité prévisible de l’infection aux USA.

Cette pandémie révèle encore s’il était besoin que l’obésité, lorsqu’elle atteint le stade de la maladie, expose ces patients à des risques graves. Et lorsqu’on sait qu’à ce stade les régimes et la prise en charge médicale de l’obésité ont une efficacité inconstante et transitoire, cette épidémie renforce encore notre prétention à développer les techniques de chirurgie de l’obésité, seul traitement efficace à l’heure actuelle.

Le paradoxe dans nos centres hospitaliers est que tous les moyens sont orientés vers la lutte contre le coronavirus, que ce soit les anesthésistes, les infirmières anesthésistes mais aussi les autres personnels qui font actuellement un travail exceptionnel pour sauver tous ces patients. En conséquence les services de chirurgie n’ont plus les moyens de réaliser les opérations programmées et seules les urgences et certains cancers peuvent encore être opérés. Tous les patients programmés pour une chirurgie de l’obésité ont été reportés à une date ultérieure encore non précisée.

Souhaitons que ce retard ne nous empêche pas trop longtemps de prendre en charge ces patients obèses plus exposés que les autres aux complications mortelles du Covid-19.

Professeur Jean-Marc CHEVALLIER
Pour tout rendez-vous, veuillez contacter : secretariatprive.jmchevallier@gmail.com

Tél : 06 67 94 56 60

Le Docteur Jean-Marc Chevallier est ancien Professeur de Chirurgie des Hôpitaux de Paris à l'Hôpital Européen Georges Pompidou (AP-HP), responsable pendant 20 ans du Département de Chirurgie de l'Obésité et Métabolique dans le Service de Chirurgie Générale, Digestive et Oncologique. Il a également été Directeur du Département d'Anatomie (ANCRE) et de l’Équipe de Recherche URDIA N°EA 4465 à l'Université de Paris-Descartes. Il a participé à la rédaction des Recommandations officielles de prise en charge des Obèses pour l'Association Européenne de Chirurgie Endoscopique (EAES) et a été Expert National de la Haute Autorité de Santé. Membre fondateur et ancien Président de la Société Française de Chirurgie de l'Obésité (SOFFCO-MM) et du Congrès Mondial IFSO Paris 2009, il est actuellement membre du Conseil d'Administration et Président du Chapitre Européen de la Fédération Internationale de la Chirurgie de l'Obésité (IFSO).
Il assure actuellement la Direction transversale de la prise en charge de l’Obésité à l’Hôpital Privé des Peupliers à Paris 13e.

Retour