Témoignage de Patrick P.

Témoignage Patrick P.

 

Je m’appelle Patrick P, j’ai 55 ans et j’ai franchi le cap des 100 kg l’année de mes 30 ans. La prise de poids a été continue, quasiment linéaire jusqu’en 2004 où je pesais 126 kg et où j’ai fait un régime hyper protéiné qui m’a fait revenir à 100 kg en 6 mois. J’ai évidemment tout repris et bien plus encore.

Cela faisait plusieurs années que je réfléchissais à l’opportunité d’une chirurgie bariatrique parce que je sentais que la « carcasse » commençait à donner de sérieux signes de fatigue. Mes genoux étaient extrêmement douloureux, je ressentais un essoufflement rapide après à peine un étage d’escaliers monté, des difficultées croissantes à bien dormir et à récupérer.

J’ai eu l’immense bonheur de devenir grand-père en juillet 2015, ce qui m’a fait me poser de multiples questions sur l’avenir, en rapport direct avec mon obésité et ma capacité à accompagner longtemps mon petit-fils. J’ai rencontré au travail un garçon qui m’a fait part de son expérience de la chirurgie bariatrique, en l’occurrence un  by-pass, opéré par le professeur Chevallier. Il m’a fait rencontrer Nora, qui m’a très gentiment reçu entre 2 rendez-vous et m’a expliqué tout le processus. Mon premier rendez-vous avec le professeur Chevallier a eu lieu en octobre 2015 et après une batterie d’examens étalés sur environ 6 mois, j’ai été opéré en avril 2016. Mon poids à mon entrée dans le service du professeur Chevallier était de 144 kg. Nous sommes début décembre 2016 et je viens de repasser sous la barre des 100 kg.

À tous je veux dire le sentiment d’une véritable renaissance consécutive à cette opération, une liberté, une mobilité, une pêche retrouvées et un moral à son plus haut. Nora est très attentive et très intuitive par rapport aux inquiétudes, aux hésitations dont nous faisons tous légitimement preuve avant ce type d’opération et elle sait nous rassurer sans rien éluder. Je terminerais par une phrase que tous ceux qui se font fait opérer ont sûrement dit : «  Si j’avais su, je l’aurais fait beaucoup plus tôt… »

Retour