Histoire

Pourquoi ce projet, ses origines et le contexte qui l'accompagne

9 millions

Entre 8 et 9 millions de personnes sont considérées comme obèses en France (soit 15% à 17% de la population), contre 6 millions à la fin des années 1990.

Pourquoi ce projet ?

Les patients souffrant d’obésité et les personnes en surpoids ne disposent pas aujourd’hui de structure ou services d’accompagnement dédiés, indispensables notamment avant et après chirurgie de l'obésité.

Histoire de ce projet

A l’origine de ce projet, Nora FAHIM-KLEIN, qui a été pendant plus de 17 ans l'assistante du Pr Jean-Marc Chevallier, chirurgien de l’obésité. Touchée par le vécu des patients, elle a souhaité aller plus loin.

L'obésité est un problème de santé publique grave qui associe trois risques vitaux : surcharge de poids, risque aggravé de diabète, de cancer et maladies cardio-vasculaires.
Ce phénomène de masse continue de s'étendre rapidement. Il touche aujourd'hui 2,1 milliards de personnes dans le monde, soit près de 30% de la population mondiale. Mais si la tendance actuelle se poursuit sans changement, c'est près de la moitié de la population qui sera touchée en 2030 !

En cas d’obésité pathologique, la surcharge de poids peut réduire jusqu’à huit ans l’espérance de vie compte tenu des complications qu’elle engendre : hypertension, diabète, risque d’infarctus ou d’AVC, apnée du sommeil etc. Les données révèlent qu’environ une personne sur six est obèse en France, et presque 40 % de la population est en surpoids – dont les personnes obèses. Les projections de l’OCDE montrent que les taux de surpoids en France augmenteront de 10 % dans les dix prochaines années.

Une alimentation adaptée aux besoins caloriques réels, variée et équilibrée, ainsi que l’exercice physique régulier sont des moyens avérés de prévention du surpoids et de l’obésité.
Pour ces patients, la chirurgie a démontré son efficacité : ils entrent dans les mois suivant l’intervention dans une phase d’amaigrissement important. L’activité physique comme les conseils diététiques et culinaires sont alors autant de moyens de prévenir « rechutes » et complications post-opératoires.

Les patients souffrant d’obésité et les personnes en surpoids ne disposent pas aujourd’hui de structure ou services d’accompagnement dédiés tels que ceux proposés par La Maison de Nora, avec notamment un accompagnement personnalisé avant et après chirurgie de l'obésité.

Cet accompagnement s’inscrit naturellement dans un parcours médical coordonné de soins pré- et post-opératoires ou s’insère aisément dans toute démarche d’éducation thérapeutique des patients obèses telle que préconisée par les Plans Obésité du Ministère français de la Santé (PNNS = Plan National Nutrition Santé).

L’ambition de La Maison de Nora est donc de contribuer à lutter contre ce problème de santé publique grave, et mondial, qu’est l’obésité.

Nora FAHIM-KLEIN, la fondatrice

Après quelques années dans le commerce, Nora change de métier et rejoint l'Hôpital pour le côté humain. Polyvalente, elle travaille dans plusieurs Services avant qu’on ne lui propose le poste d'assistante du Professeur Jean-Marc Chevallier, chirurgien de l'obésité de renommée mondiale. Curieuse et elle-même touchée dans sa famille par l’obésité, elle veut comprendre les racines de cette maladie et n’hésite pas une seconde : elle s'investit à fond, dans un Service où tout est à construire.

L’aventure va durer 17 ans, avec plus de 5000 patients souffrant d’obésité sévère accompagnés dans leur parcours de soins, en amont et en aval de l’opération.
Avant l’opération, elle les aide à organiser et à se préparer à tous les examens pré-opératoires. Après l’opération, elle les accompagne dans le suivi régulier avec le chirurgien et le médecin nutritionniste ou la diététicienne. Ses grandes qualités d’écoute et d’empathie sont un atout majeur dans cet accompagnement. 

Cette expérience lui apporte une connaissance profonde des patients obèses et de leurs besoins. Elle réalise que chacun a son histoire, médicale, psychologique ou génétique. Touchée par leur vécu et les drames que, souvent, ils ont dû affronter, Nora souhaite aller plus loin : elle quitte l'Hôpital et crée La Maison de Nora, qui offre aux personnes obèses ou en surpoids un accompagnement spécifique adapté par l’activité physique, le conseil diététique et culinaire.